Dès l'origine, la philosophie a eu rapport au dialogue, ne fût-il qu'intérieur. En revanche l'organisation et la tenue de colloques est de facture plus récente.
Henri Maldiney n'a pas eu d'emblée avec eux des rapports faciles.

 

 

 

 

Années 80

À la demande de ses éminents collègues de la Faculté de Philosophie (Université Jean Moulin – Lyon III), Henri Maldiney a été chargé dans les années 80 d'organiser un colloque consacré à la folie (outre Jean Starobinski, venu de Genève, ce fut pour lui l'occasion de réunir ses amis Jacques Schotte, Jean Oury, Roland Kuhn et de leur donner la parole, avant de la prendre lui-même). Les actes furent publiés en 1982, parmi les Publications de l'Université Jean Moulin, par L'Hermès à Lyon – à ceci près que la contribution d'Henri Maldiney n'y figure pas : ses collègues n'avaient pas eu la patience d'attendre qu'il la rédige !

En 1988, c’est une rencontre avec Bin Kimura et Roland Kuhn que Joël Bouderlique propose à l’hôpital du Vinatier et qu’organise l'ALEP (Association Lyonnaise d'Epistémologie de la Psychiatrie). Le texte de la conférence donnée par Bin Kimura ‘Réflexion et soi chez le schizophrène’, fait partie du recueil des traductions effectuées par J. Bouderlique sous le titre « Écrit de psychopathologie phénoménologique », publié en 1992 aux PUF et la conférence donnée par Henri Maldiney durant ce colloque y figure en guise de postface sous le titre ‘Réflexion et quête du soi’ car il s’agissait de répondre aux propos de Kimura.

Pierre Fédida et Jacques Schotte avaient eu de longue date l'intention d'organiser une décade à Cerisy consacrée à Henri Maldiney. Celui à qui ils avaient confié le soin d'en parler à Maldiney obtint pour toute réponse : « Ne dressez pas le catafalque ! ». H. Maldiney gardait un mauvais souvenir de la décade consacrée à Francis Ponge en 1975 ; il avait eu l'impression que son ami ne savait trop que répondre aux commentaires suscités par son œuvre. C'est pourquoi eut lieu en Septembre 1989 à Cerisy non pas une décade Maldiney mais une décade réunie sous le titre Psychiatrie et existence. Les actes en ont été publiés par Jérôme Millon en 1991. Cette fois tous les textes étaient au rendez-vous.

Années 90

En revanche, Maldiney accepta volontiers le projet présenté par Joël Bouderlique et Pierre-Marie Charazac et réalisé avec la complicité de Jean-Pierre Charcosset et des membres de l'ALEP et qui se réalisa à l'Université catholique de Lyon en Novembre 1990. Les éditions Encre marine ont publié en 2001 les contributions de Jacques Schotte, de Roland Kuhn et d'André Du Bouchet ainsi que la réponse que leur fit Henri Maldiney sous le titre Existence Crise et création.

Années 2000

En 2002, Le Cercle Herméneutique fit paraître ce qu'on peut considérer comme les actes d'un colloque virtuel, dans un volume spécial dirigé par Serge Meitinger. Son titre : Henri Maldiney, une phénoménologie à l'impossible.

Il faudrait enfin réserver une place particulière aux colloques réunis, notamment à Eveux, à l'initiative de Chris Younès, autour d'Henri Maldiney. On en trouve mieux que des traces en particulier dans le recueil qu'elle a publié sous le titre : Henri Maldiney, Philosophie ; art et existence. Aux éditions du Cerf en 2007.

Le 6 Avril 2008 une réunion importante s'est tenue à l'Abbaye de Royaumont : « Du vide à l'ouvert, le surgissement de l'existence ». Elle a été l'occasion de mettre en place l'Association Internationale Henri Maldiney (AIHM). Mais elle a été également la dernière intervention publique d'Henri Maldiney ; elle n'a donné lieu à aucune publication.

C'est un colloque bien réel, nullement virtuel, qui eut lieu à l'Université de Lausanne les 13 Mars et 18 Novembre 2009, organisé par François Félix et Philippe Grosos, sur le thème : Henri Maldiney : phénoménologie et sciences humaines. La plupart des contributions ont été publiées sous ce titre aux éditions L'Age d'Homme en 2010.

Depuis 2010

Organisé par l'AIHM, un colloque s'est tenu à Lyon les 13 et 14 Novembre 2010, sous le titre : Henri Maldiney : penser plus avant. Les actes réunis par Jean-Pierre Charcosset en ont été publiés aux éditions de la Transparence en 2011.

En 2012, Henri Maldiney a eu cent ans. L’AIHM a organisé trois jours consécutifs de colloque, sous le titre : Henri Maldiney, une existence philosophique. D’une part, le 12 Octobre à Lyon, la ville où il a le plus longtemps enseigné, en partenariat avec la Faculté de Philosophie de l’Université Jean Moulin - Lyon III. D’autre part, les 13 et 14 Octobre, à l’ENS de la rue d’Ulm, à Paris, là où il a été étudiant, en partenariat avec les Archives Husserl.

De leur côté, Chris Younès et Thierry Paquot ont consacré une journée de travail, le 18 Octobre, à l’ENSA de Paris-La Villette à Henri Maldiney, lieu, espace et existence.

Enfin, la Faculté de Philosophie de l’Institut catholique de Paris a organisé deux journées de colloque les 11 et 12 Janvier 2013.

Reste maintenant à attendre la publication des actes de ces différentes journées. Pour sa part, l’AIHM s’engage à mettre sur le site, les communications qui ne paraîtraient pas sous forme de livres.